Malgré l’instabilité politique du pays, urbaMonde poursuit ses activités au Burkina Faso, en appuyant un projet participatif d’amélioration de l’habitat des quartiers informels de Boassa.

En appui à l’ONG locale Yaam Solidarité, et en partenariat avec CRAterre , Grdr Sénégal et UrbaSen, ce projet vise trois objectifs : l’amélioration de l’habitat dans le quartier informel de Boassa, la promotion de la construction en terre, et la mise en relation des fédérations d’habitant·es d’Afrique de l’Ouest.

Mission de terrain malgré un contexte politique difficile

Les missions de terrain rythment le travail de nos chargé·es de projets. Ce sont des moments d’échanges avec les partenaires, qui permettent de conforter chacun dans ses spécialités, tout en faisant émerger de nouvelles synergies et des potentialités de projet.

Les rencontres avec les bénéficiaires des projets que nous accompagnons sont aussi des temps forts qui consolident notre conviction - s’il le fallait - de la puissance des valeurs que véhiculent nos actions : dignité, pouvoir d’agir, autogestion, solidarité, résilience.

Tout cela était à la clé de la mission d’urbaMonde à Ouagadougou du 18 au 24 septembre dernier : visites de terrain, discussions entre partenaires et avec les bénéficiaires, réflexions stratégiques et prospectives.

L’heure aussi de faire le bilan de trois années de projet, financé par la Fondation Abbé Pierre et l’Agence Française de Développement, et de définir les orientations de la phase 2.

L’occasion de riches échanges et de visites des réalisations sur le terrain !

Lire la page projet dédiée

L’accès à l’eau reste problématique à Boassa. Les visites de terrain sont l’occasion de prendre conscience des réalités locales et d’orienter les réflexions pour de futurs projets.
Les partenaires du projet reçus par la direction et les élèves de l’école du Savoir à Boassa, dans le préau aménagé récemment comme espace d’étude et d’activités communautaires pour les habitants.
A Boassa, une adhérente d’un groupe de la fédération des habitants du Burkina-Faso explique avec fierté les travaux de rénovation qu’elle a réalisés grâce au prêt issu du fonds rotatif appuyé par Yaam Solidarité.

Photos : Bénédicte Hinschberger

Fiche technique